Chti-Marin
Bonjour,

Bienvenue sur chti-marin.com, forum aquariophile basé sur l'aquariophilie marine & récifale.
Nous vous y invitons, à nous dévoiler vos projets, mais encore à partager avec nous votre expérience.
L'inscription est simple, rapide et entièrement gratuite.
cilquez ici : http://www.chti-marin.com/post?f=1&mode=newtopic
Cette inscription vous permet d'avoir accès à l’intégralité du forum, une fois vous êtes présenté.
A bientôt sur le forum.
On vous souhaite la bienvenue !

L'Administrateur du Forum


Forum sur l'aquariophile marine et récifale, pour tous les passionnés de France et même au-delà !
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Les Chti-Marins
Géolocalisation Chti-MarinsICI
Les posteurs les plus actifs du mois
reefer
 
marieco
 
loison ludovic
 
Spycodu62
 
Jonat
 
Herve_be
 
Fred80230
 
chris-le-chti
 
gregauriz
 
sohal62
 
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 17 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 16 Invités :: 1 Moteur de recherche

marieco

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 84 le Ven 23 Jan 2015 - 18:47
Nos Partenaires
AquaVictoire
Europrix
The Green Coral
The Green Druide
Zoanthus.fr
Nourris-ton-recif.com
Derniers sujets
» mon bac 1000 litres
par marieco Hier à 17:44

» Parametre
par Spycodu62 Hier à 10:42

» Beluga 550 de Cyboul
par Fred80230 Mer 21 Fév 2018 - 21:10

» Recherche idées / photos pour la carte 2018
par marieco Mer 21 Fév 2018 - 8:50

» Atelier de marianne 360 L
par reefer Mar 20 Fév 2018 - 22:46

» 1ere bourse marine et récifale du Nord
par projetnemesis Mar 20 Fév 2018 - 8:06

» Avis sur rampe Arcadia série 6
par ludo59430 Lun 19 Fév 2018 - 20:41

» Bientôt 700 litres
par Kukupolska Lun 19 Fév 2018 - 18:00

» Vidéo de mon bac démarré au mois de juin 2016.
par Spycodu62 Lun 19 Fév 2018 - 9:46

» petite vidéo de mon bac à se jour
par marieco Lun 19 Fév 2018 - 9:11

» alimentation des coraux
par Spycodu62 Dim 18 Fév 2018 - 11:04

» Surécumage
par Fred80230 Jeu 15 Fév 2018 - 8:10

» Bac
par loison ludovic Mar 13 Fév 2018 - 20:32

» mon bac - marieco
par marieco Mar 13 Fév 2018 - 19:49

» combien de detritivores
par Spycodu62 Dim 11 Fév 2018 - 21:01

» Conception aquaium
par Herve_be Dim 11 Fév 2018 - 15:49

» Nouveau bac
par Fred80230 Dim 11 Fév 2018 - 12:44

» Présentation Biodivmax
par loison ludovic Jeu 8 Fév 2018 - 21:21

» Nouveau bac récifal de 540 litres
par Fred80230 Jeu 8 Fév 2018 - 7:54

» Nouveau bac récifal de 540 litres
par Fred80230 Jeu 8 Fév 2018 - 7:50

Mots-clés
PAPRIKAS refuge colle Ajout DRUIDE fish teszla scolymia giesemann zoanthus reefer mirage Paramètres Easy blanchissent gyre balling vodka sucre reacteur Denitrateur daphbio coraux Acides only hanna

Partagez | 
 

 Le brassage

Aller en bas 
AuteurMessage
FiFi
Baliste du récif
Baliste du récif



MessageSujet: Le brassage   Mar 17 Jan 2012 - 14:41

1: le brassage de l'eau participe activement aux échanges gazeux
2: c'est un moyen de limiter la sédimentation des déchets organique et minéraux
3: il permet aux nombreux micro-organisme d'être continuellement alimentés en substances organiques et en oxygène
4: il fournit aux végétaux et aux invertébrés les éléments vitaux pour leur métabolisme et les débarrasse de leurs déchets


Le nombre de pompes doit être en rapport avec le volume total de l'aquarium et le biotope reproduit. La puissance d'une pompe est indiquée en litres/heure. Pour un aquarium récifal de petit volume Il faut compter un minimum de 30 à 40 fois le volume du bac brassé par heure, le calcul se fait en additionnant la capacité de toutes les pompes. Par exemple : Pour un aquarium de 100 litres il faut entre trois et quatre pompes de 1000 litres par heure.


Le brassage doit être suffisamment complexe pour ne pas laisser de ‘zones d'ombre’ où les déchets s'accumulent. Les sédiments et particules mis en suspension dans l'eau sont ainsi plus facilement récupérés par le système de filtration mécanique et ne participent pas à l’accumulation locale des toxines.


Les pompes sont placées à très faible profondeur pour améliorer les échanges gazeux et la dispersion du film gras de surface, les remous en surface doivent être même assez forts. Certaines pompes sont prévues pour un montage en surface avec un accrochage par le rebord d’une paroi, ainsi le moteur est placé au-dessus de la surface, c’est bien car la chaleur n’est pas dissipée dans l’eau. Ce point est important avec les aquariums de petit volume. D’ailleurs le fond de l’aquarium doit être moins énergiquement brassé surtout dans le cas d'un système Jaubert ou d'un lit de sable épais (DSB) pour ne pas déranger la macro et microfaune benthique.
Revenir en haut Aller en bas
FiFi
Baliste du récif
Baliste du récif



MessageSujet: Re: Le brassage   Ven 21 Sep 2012 - 16:26


- Il réalise la dissolution de l'oxygène de l'air dans l'eau,
- Disperse les sédiments et autres particules, éliminés plus facilement par la filtration mécanique,
- Élimine le mucus sécrété par les coraux,
- Apporte l'oxygène et la nourriture nécessaires aux invertébrés fixés, à la microfaune, aux bactéries des pierres vivantes,
- Disperse le film de protéines de surface,
- Équilibre la température,
- Reproduit le mouvement naturel de l'eau. Etc.

Un bon brassage assure complètement l'oxygénation de l'eau et permet de s'affranchir totalement des diffuseurs alimentés par des compresseurs à air.


Le nombre de pompes doit être en rapport avec le volume total de l'aquarium et le biotope reproduit. La puissance d'une pompe est indiquée en litres/heure. Pour un aquarium récifal de petit volume Il faut compter un minimum de 30 à 40 fois le volume du bac brassé par heure, le calcul se fait en additionnant la capacité de toutes les pompes. Par exemple : Pour un aquarium de 100 litres il faut entre trois et quatre pompes de 1000 litres par heure.

Les pompes sont placées à très faible profondeur pour améliorer les échanges gazeux et la dispersion du film gras de surface, les remous en surface doivent être même assez forts. Certaines pompes sont prévues pour un montage en surface avec un accrochage par le rebord d’une paroi, ainsi le moteur est placé au-dessus de la surface, c’est bien car la chaleur n’est pas dissipée dans l’eau. Ce point est important avec les aquariums de petit volume. D’ailleurs le fond de l’aquarium doit être moins énergiquement brassé surtout dans le cas d'un système Jaubert ou d'un lit de sable épais (DSB) pour ne pas déranger la macro et microfaune benthique.

Un bac ayant un ratio profondeur/surface défavorable nécessite un sérieux brassage pour éviter une concentration de gaz carbonique dans les couches profondes de l'eau. Vous constatez cette situation si le pH reste trop bas alors que la dureté de l'eau (dKH) est satisfaisante. Dans un bac très profond il est possible de placer une pompe au fond et diriger le jet vers la surface pour augmenter les échanges entre les couches basses et hautes.


L’effet de jet est vraiment amoindri en choisissant une pompe à large ouverture. En aucun cas le flux sortant d'une pompe ne doit frapper à courte distance les invertébrés fixés. Il faut un dégagement libre d’au moins 30 cm à 60 cm selon la puissance ou mieux briser le jet en dirigeant la pompe de biais vers une vitre pour générer un courant indirect.

Une pompe unique est aussi moins efficace que plusieurs petites de moindre puissance. Une pompe produit un courant laminaire dirigé constamment dans le même sens et fini par provoquer une accumulation de sédiments dans un angle de l'aquarium. Il est donc préférable de disposer plusieurs pompes placées en sens opposé et les faire fonctionner tantôt alternativement, tantôt en mode groupé provoquant des flux turbulents .

Ces cycles peuvent être séquencés par des programmateurs horaires journaliers, ce qui est une solution économique, mais les cycles seront espacés d’au moins 15 minutes. Un séquenceur type ‘Wave Box’ réalise des cycles de quelques secondes. Le but est de reproduire l'inversion des courants de marée ou la houle selon la durée. La reproduction de la houle impose une taille minimale de l’aquarium de 1,20 m environ et dans un trop petit aquarium cela ne fonctionne pas. Il faut aussi faire aussi des périodes de flux turbulents. Pour inverser les courants, les pompes sont commandées séparément, l'eau tourne dans un sens, puis dans un autre. Pour créer des flux turbulents, plus ou moins aléatoires, elles sont commandées ensembles avec dans ce cas, un rendement hydrodynamique moins bon. Les pompes placées en opposition en fonctionnement constant créent des flux aléatoires qui atténuent l’effet de cisaillement des courants laminaires mais le montage est aussi moins inefficace au regard de l'énergie dépensée.

Le brassage doit être suffisamment complexe pour ne pas laisser de ‘zones d'ombre’ où les déchets s'accumulent. Les sédiments et particules mis en suspension dans l'eau sont ainsi plus facilement récupérés par le système de filtration mécanique et ne participent pas à l’accumulation locale des toxines.



Le même principe est conservé : Inversion des courants reproduisant une marée ou le mouvement de la houle, entrecoupée de cycles de turbulences. Le placement des pompes fonctionnant ensemble est important. Un exemple : Sur le schéma les pompes 2 et 3 peuvent être groupées car elles provoquent un courant inverse de la pompe 1. C’est un exemple, Il est toujours préférable de bénéficier du plus grand nombre de combinaisons possibles.




source le net
Revenir en haut Aller en bas
 
Le brassage
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chti-Marin :: Communauté :: Matériels, équipements ect.... :: Le brassage-
Sauter vers: